Home » Voyage DAnacharsis En Grece (5 ) by Jean-Jacques Barthélemy
Voyage DAnacharsis En Grece (5 ) Jean-Jacques Barthélemy

Voyage DAnacharsis En Grece (5 )

Jean-Jacques Barthélemy

Published September 12th 2013
ISBN : 9781230739816
Paperback
88 pages
Enter the sum

 About the Book 

Ce livre historique peut contenir de nombreuses coquilles et du texte manquant. Les acheteurs peuvent generalement telecharger une copie gratuite scannee du livre original (sans les coquilles) aupres de lediteur. Non reference. Non illustre. 1822MoreCe livre historique peut contenir de nombreuses coquilles et du texte manquant. Les acheteurs peuvent generalement telecharger une copie gratuite scannee du livre original (sans les coquilles) aupres de lediteur. Non reference. Non illustre. 1822 edition. Extrait: ...Il se disposait a partir pour la Macedoine- Philippe avait enfin obtenu de lui quil se chargerait de leducation dAlexandre son fils. Je sacrifie ma liberte, nous dit-il, mais voici mon excuse. Il nous montra une lettre du roi: elle etait concue en ces termes 2: Jai un fils, et je rends graces aux dieux, moins encore de me lavoir donne, que de lavoir fait naitre de votre temps. Jespere que vos soins et vos lumieres le rendront digne de moi et de cet empire. Nous passions des journees entieres avc Aristote- nous lui rendimes un compte exact de notre voyage- les details suivants parurent linteresser. Nous etions, lui dis-je, en Phenicie- nous fumes pries a diner avec quelques seigneurs perses, chez le satrape de la province- la conversation, suivant lusage, ne roula que sur le grand roi. Vous savez que son autorite est moins respectee dans les pays eloignes de la capitale. Ils citerent plusieurs exemples de son orgueil et de son despotisme. Il faut convenir, dit le satrape, que les rois se croient dune autre espece que nous . Quelques jours apres, nous trouvant avec plusieurs officiers subalternes employes dans cette province, ils raconterent les injustices quils essuyaient de la part du satrape. Tout ce que jen conclus, dit lun deux, cest quun satrape se croit dune nature differente de la notre. Jinterrogeai leurs esclaves- tous se plaignirent de la rigueur de leur sort, et convinrent que leurs maitres se croyaient dune espece superieure a la leur5. De...